Interview d'Angelo du blog Horizons du Japon

Article précédent Le plus petit sushi du monde

Interview d'Angelo du blog Horizons du Japon

Par , le 15/05/2014 à 15h54 - Culture japonaise

Aujourd'hui, nous avons le plaisir de recevoir Angelo du Blog Horizons du Japon. Une vraie bible du japon, tant sur la culture que sur le tourisme. Angelo habite Osaka, ce qui confère à ce blog un attrait tout particulier : il s'agit du blog d'un habitant du Japon ! 
Toutes les questions que vous pouvez vous poser sur le Japon trouveront donc réponse dans ce blog, alimenté de belles photographies que Angelo prend lui même. Enfin, si jamais vous avez l'occasion d'aller faire un tour à Osaka, profitez-en pour passer une tête chez Angelo, qui vous emmenera faire un super safari à Osaka, pour découvrir la ville comme vous en la verrez jamais dans les guides touristiques !


Bonjour Angelo, ton blog "Horizons du Japon" fait partie des blogs incontournables sur le Japon. Mais avant de parler de ton blog, parlons de toi... Qui es-tu?
Tout d’abord, merci. Je ne sais pas si mon blog est un incontournable mais en tout cas ça me fait plaisir de l’entendre. Donc, je suis français et j’ai 30 ans. Mon nom à consonance italienne vient de ma mère, ou devrais-je plutôt dire ma Mamma :) J’ai grandi à Strasbourg et travaille de près ou de loin en rapport avec le tourisme au Japon depuis 2009.
Blog Horizons du Japon


Ton blog est une vraie mine d'or sur la culture japonaise dans son ensemble. On y découvre des tas de manifestations très propres à la culture japonaise, magnifiées par de superbes photos. D’où te vient cette passion ? Qu'est ce qui t'a décidé à ouvrir ton blog ? Depuis combien de temps alimentes-tu Horizons du Japon ?
Le Japon c’est un vieux rêve. J’ai commencé à pratiquer l’aïkido avant mes 7 ans. Courir sur les tatami, saluer le sensei, porter un kimono, apprendre à compter en japonais etc. Je pense que ça a commencé comme ça, avec la langue, avec l’ambiance si particulière de cet art-martial. Puis on creuse, on s’intéresse, et on finit par nourrir des désirs de voyage, seul moyen d’aller voir tout ça de ses propres yeux. Le côté loin, mystérieux et inaccessible que peut avoir le Japon ne le rend que plus fascinant. J’ai commencé à alimenter un premier blog suite à mon voyage de 2007, le second au Japon. Horizons du Japon existe depuis 2010 maintenant. Ça commence à faire un bail pour une vie de blog, et quand je relis mes premiers articles, je vois bien que de l’eau a coulé sous les ponts. J’étais plus jeune et n’avais pas encore la vision que je peux avoir maintenant sur le Japon.

Si je ne m'abuse, tu es plutôt doué en photographie. Toutes les photos prises sur le blog sont de toi ? Tu es professionnel ou amateur ?
J’ai toujours été passionné par les choses visuelles, mais je suis plutôt de la vidéo à la base. Au lycée, des potes et moi, on a monté une association d’audiovisuel et commencé à faire des courts-métrages, documentaires etc. C’est en enchaînant les voyages au Japon que l’intérêt pour la photo m’est arrivé. Puis je revenais en France, montrais mes photos, et ce n’est qu’en recevant des retours positifs que je me suis dit que je devais peut-être continuer d’approfondir ce domaine. Toutes les photos sont de moi.
Amateur ou professionnel ? Difficile à dire. La photographie est un outil de travail, un service que je facture et j’ai déjà vendu des clichés que ce soit pour des agences de voyages ou d’autres structures. Donc, dans l’approche, oui, je peux peut-être me considérer comme un professionnel, mais je me sens toujours comme un éternel amateur. C’est tellement riche comme pratique !
Blog Horizons du Japon

Si je ne me trompe pas, tu propose également des safaris photos, peux-tu nous parler de Osaka Safari ?
Les Osaka Safari sont des balades photographiques un peu spéciales à Osaka qui permettent aux voyageurs, le temps de une ou deux journées, de bénéficier de mon expertise sur le Japon tout en découvrant le meilleur d’Osaka, le tout sous une approche visuelle et photogénique. Les villes comme Osaka sont vastes et regorgent de secrets et de lieux qui ne sont indiqués nul part. On part faire de l’exploration dans cette jungle urbaine qui regorge de contrastes entre les quartiers animés, calmes, historiques ou populaires.

Mais du coup, tu es installé au Japon ?
Oui, je vis à Osaka depuis janvier 2012 maintenant. Et pourquoi Osaka ? Opportunité professionnelle ou concours de circonstance ? Ma femme est d’Osaka. C’est ma première raison d’être ici. Aujourd’hui, je suis aussi tombé amoureux de cette ville et du Kansai, sa fascinante région. C’est là que se trouve le berceau culturel du Japon et la plupart des anciennes capitales. C’est aussi la région de Nara, Kyoto, Himeji, Kobe, Mont Koya etc. Un bonheur !!

Quel est le meilleur souvenir que tu gardes du japon ?
Il y en a plein ! La gentillesse des gens, la sensation de sécurité, la qualité du service et de la cuisine en général sont autant de choses qui rendent ce pays si agréable. J’ai adoré explorer des campagnes reculées, marcher entre les rizières face à la mer sur des îles lointaines de l’archipel où les gens se retournaient face à l’étranger que j’étais. Ils devaient se dire : "mais qu’est-ce qu’il fait ici celui-là ?"

Et le moins bon ?
La fois où quand je me suis assis dans le train, la personne à côté de moi s’est directement levée, l’air agacée, pour aller s’asseoir 3 mètres plus loin. Le Japon n’est pas un pays raciste selon moi. Mais comme partout, il y en a.

Est ce que tu parles japonais ?
Oui. Ma femme ne parle pas Français et je n’ai pas épousé une Japonaise pour lui parler en anglais :) J’ai étudié le japonais en autodidacte dès le lycée puis je suis allé en fac de japonais à Strasbourg. Mais c’est surtout sur place que mon niveau oral a augmenté, même si j’ai du jongler à Osaka avec les accents du dialecte local.

Bon, j'ai déjà une idée sur la réponse, mais ta ville préférée au Japon, c'est... Ville ?
Osaka, sans doute ! Mais je n’aime pas vraiment faire de classement. Je pense être quelqu’un qui arrive à voir les bonnes choses là où elles sont, où qu’il soit. Mais j’adore Osaka tout particulièrement car ces habitants sont plus spontanés que dans le reste du pays.

Aurais-tu quelques conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient voyager au Japon ?
Allez-y déjà ! Ce n’est qu’une fois sur place qu’on se dit que ce n’était pas si difficile d’y aller. Ensuite, laissez-vous porter par ce pays. Pas besoin de vouloir tout voir en une fois, c’est impossible ! Moi, j’y voyage à haute dose depuis 2006 et je suis loin d’avoir fait le tour. De plus, le Japon ce n’est pas seulement un pays à voir, c’est surtout un pays à sentir. Venir au Japon c’est comme prendre un bain. On se retrouve plongé dans une bulle et le simple fait d’y être, même sans rien faire, est agréable. Ensuite, sortez des sentiers battus un peu. Ne passez pas la moitié de votre séjour ou plus sur Tokyo ou dans un autre endroit, allez voir du pays sans forcément avoir un rythme effréné. Achetez un guide papier, ok, mais ne prenez pas tout ce qu’il y a marqué dedans comme parole d’évangile. Faites-vous votre propre avis, vos propres expériences et ne vous laissez pas influencer par ce qui se dit sur tel ou tel temple, ou telle ou telle ville. Le risque de l’information abondante d’aujourd’hui c’est qu’inconsciemment elle peut façonner notre approche. On finit par tous faire le même voyage, voir les mêmes choses.

Ton dernier article sur les combats de sumos m'a passionné. Peux-tu nous en dire un peu plus sur cette pratique, si chère à Jacques Chirac ?
Les sumos sont considérés comme des demi-dieux au Japon, quelle est la symbolique derrière tout ça ? La pratique du Sumo est originaire de la région de Nara. À la base c’était une cérémonie shintô mêlant danses et luttes. C’est pour ça qu’encore aujourd’hui, la plupart des codes sont liés à cette croyance animiste locale dont le ring est lui-même considéré comme sacré. D’ailleurs il est surplombé d’un toit de sanctuaire shintô comme on peut en voir dans le pays. Tous les sumo ne sont pas considérés comme des demi-dieux, mais uniquement les Yokozuna, un titre honorifique que l’on porte à vie lorsqu’on a atteint un certain niveau dans cette discipline. Bon, quitte à démystifier les choses, je doute que la plupart des Japonais d’aujourd’hui considèrent qui que ce soit sur terre comme un demi-dieu :)

En tant que mordu du Japon, tu dois aimer les mangas non? Du coup, Goku ou Vegeta ?
J’ai bien sûr vu des animés étant jeune, puis j’ai lu quelques manga au lycée et à l’université. Mais ce n’est pas ce qui me fait vibrer au Japon. On peut aimer ce pays sans forcément lire ou suivre l’actualité manga. D’ailleurs tous les Japonais n’en lisent pas forcément même si cette culture est omniprésente. Après, comme toute ma génération, on a été bercé au club Dorothée. Mais qui réalisait étant gamin que ces dessins-animés étaient japonais ? Ce n’est que par la suite que je m’en suis rendu compte. J’étais un fan de DBZ. Et pour répondre à ta question, je suis plutôt Gohan? J’aime le métissage ^^

Parlons cuisine à présent... Plutôt baguettes ou doigts pour tes sushis ?
Baguette, comme la plupart des Japonais. Je ne prends presque jamais les doigts même si je ne m’empêche pas de le faire si j’en ai envie, et personne ne m’en tiendra rigueur ici.

Sushi ou Maki ?
J’aimerais préciser que le mot sushi définit un ensemble de plats et non une préparation précise. En France, on appelle sushi la tranche de poisson déposée sur une boule de riz. Mais en réalité, cette spécialité se nomme nigiri. Au restaurant, je suis plus nigiri que maki. Le maki c’est surtout pour les pique-niques ou encore à la maison avec des amis, pour rigoler à la bonne franquette. C’est moins de la grande cuisine. D’ailleurs, c’est un plat qui plaît souvent aux gosses ici. Le nigiri demande plus d’attention et de technique, c’est pourquoi on préfère les manger au restaurant. Mais personnellement, je préfère encore les sashimi. Au Japon c’est un délice !

Thé ou saké ?
Les deux ! Je bois plus de thé presque quotidienne mais un bon saké, j’adore ça aussi. S’il est sec, je l’aime chaud. S’il est plus moelleux, je préfère froid.

Merci beaucoup pour cette interview Angelo. Est ce que tu as quelque chose à rajouter pour conclure ?
Merci à toi pour l’intérêt que tu portes à mes activités et pour m’avoir donner l’opportunité de répondre ici. Je souhaite à tout le monde de pouvoir, si ce n’est pas déjà fait, un jour voyager au Japon. Bonne continuation et merci à vous tous !

Autres articles

A lire également

  1. Les chats sushis (Neko Sushi)

    Les chats sushis (Neko Sushi)

  2. Nyotaimori

    Le Nyotaimori, plaisir des yeux et du palais

  3. Manger des sushis sur une femme nue (interdit -18 ans)

    Manger des sushis sur une femme nue (interdit -18 ans)

  4. Manger dehors au japon

    Manger dehors au japon

Réagir à cet article

Ou commenter via Facebook

Rechercher un restaurant japonais

La communauté Sushi Maki

  • manga
  • yvie
  • christelle
  • veronique75
  • gg2013
  • francoisb
  • gaijin
  • spinoza
  • ventreachoux8577
  • magjerome
  • thiery
  • japanesefood
  • GTR94
  • salamandre910
  • kristienr
  • MesRecettesGourmandes
  • elo34
  • Melissa
  • nuage
  • mahe974

265 membres - 1 connectés

Rejoindre la communauté

Derniers commentaires

Dernières questions de nos membres

  1. 2
    réponses
    Pour vous, c'est quoi un bon restaurant japonais?
    C'est vrai, après tout, tout le monde a des attentes différentes... Allez,...
  2. 3
    réponses
    Combien de temps puis-je conserver des sushis au frigo?
    Attention, je ne parle pas de barquettes que tu peux acheter en supermarché,...
  3. 0
    réponse
    Partenariat avec l'ESSCA - Food Truck
    Mail pour les FoodTrucks de shushi : Bonjour, Le 6 avril 2016 a lieu...
  4. 0
    réponse
    livre
    quel beau livre sur les sushis et makis bonne astuces,belles images,bien...
  5. 1
    réponse
    FEUILLES DE NORI
    Bonsoir , je recherche un site ou je pourrais acheter des feuilles de nori...
Toutes les questions