Combien de calories dans un sushi ?

Le 18/11/2013 à 08h00 - Actualités Japon

Définis comme des aliments sains et légers, les sushis apportent cependant une quantité de calories non négligeable. Du moins, l’apport calorique sera plus ou moins important en fonction de la façon dont ils consommés.

Les apports caloriques des sushis
Dans son livre intitulé « Eat to lose, eat to win » (publié en 2013), la Dr Rachel Beller est formelle : les sushis sont caloriques, presque autant qu'un burger ! Pris par pièce, on n’y voit que du feu. Par exemple, un sushi crevette contient 40,60 kcal (soit 40 600 cal) et un sushi thon albacore possède 44,4 kcal (soit 44 400 cal).
Là où ça corse, c’est lorsque les sushis sont commandés en plateau. Sur un plateau, on trouve généralement 6 pièces soit 243,6 kcal dans le cas des sushis crevettes et 266,4 kcal dans le cas des sushis thon albacore.
Sachant que généralement dans les bars à sushi on ne se contente ni d’une pièce ni d’un plateau, on devine aisément que le compteur calorique ne mettra pas longtemps pour exploser. Ainsi, pour rejoindre la thèse de la Dr Rachel Beller, une consommation inconsidérée de sushis pendant un repas entraînera l’ingurgitation d’autant de calories que si on consommait un hamburger.
Mais si les calories sont vite accumulées, il n’en demeure pas moins qu’un repas fait de sushi est sain, équilibré et moins gras ! C’est toute la différence avec un hamburger.  On peut donc déguster des sushis sans faire le plein de calories à condition de rester raisonnable et dans le cas de ces mignardises japonaises ce n’est pas difficile.
En effet, le riz possède une forte teneur en glucide affichant une particularité : en comparaison avec les glucides contenus dans la farine de blé, le glucide du riz procure très vite une sensation de satiété. De plus, puisque le gros des calories se trouve dans le riz, on peut très bien laisser de côté ce riz et se contenter du poisson ou du fruit de mer qui le surmonte. C’était d’ailleurs ce que faisaient les anciens Japonais, le riz étant pour eux surtout un conservateur.
Sushi calories

Limiter les calories du sushi
Même après plusieurs plateaux et pièces de sushis pendant le déjeuner, on atteint difficilement 1 000 kcal ce qui n’est donc pas grand-chose par rapport aux 2 500 kcal journalières dont a besoin un homme exerçant une activité physique modérée (2 000 kcal dans le cas d’une femme).
Si l’on souhaite avoir davantage la main mise sur l’apport calorique, il est déconseillé d’accompagner ses plateaux de sushis de plats gras tels que les yakitoris. Et bien évidemment, il faut limiter le nombre de sushis avalés au cours d’un repas. En fait, à chaque fois que l’on est sur le point de happer un sushi, il est important d’écouter son corps pour arrêter dès que l’on sent que le corps est rassasié. Il ne faut donc surtout pas se laisser à la gourmandise. C’est d’ailleurs assez facile étant donné que le riz possède un fort pouvoir rassasiant. En revanche c’est difficile lorsque l’on est pris dans l’engouement de la découverte de nouvelles compositions de sushi. Dans ce cas, on est souvent peu sensible aux messages du corps. Résultat, on continue de déguster alors que l’organisme souhaite s’arrêter : les calories s’amoncèlent alors. Autre méthode pour limiter l’apport calorique, l’Hara Hachi Bu des Japonais d’Okinawa qui se contente de 80% de rassasiement.