Le marché Tsukiji de Tokyo déménagera bientôt

Le 28/05/2014 à 07h48 - Traditions japonaises

Le marché de Tsukiji est le plus important marché aux poissons au monde, de par sa taille et le volume de transactions qui s’y brasse quotidiennement. La mairie de Tokyo a pourtant décidé de le transférer sur un autre site, encore plus grand et équipé de matériel high-tech. Ce projet ne fait pas que des heureux, surtout chez les contribuables.

Un projet de longue haleine
Afin de laisser plus de place aux nombreux professionnels qui vivent du marché de Tsukiji, ce dernier quittera l’arrondissement de Cho pour le quartier de Toyosu dans un environnement nettement plus moderne. Ceux qui s’attachent à la tradition et à la valeur historique et culturelle de l’actuel site s’opposent au projet. Celui-ci était initialement prévu pour 2015, mais étant donné l’importante pollution des sols du nouveau site, il ne débutera qu’en 2016.

Le déménagement de Tsukiji : un adieu à 80 années d’histoire ?
Le déménagement de ce marché marquera indéniablement l’histoire de la ville, voire du pays, et chamboulera le quotidien des milliers de professionnels qui vivent de ce marché. Il faut savoir que Tsukiji, qui a vu le jour en 1935, est le plus grand marché de poissons du monde. Cette grandeur s’exprime aussi bien en volume de transactions qu’en quantité de poissons, respectivement 18 millions de dollars et 2 900 tonnes.
Depuis ses débuts, les affaires se concluent à la criée, et le poisson-vedette est le thon rouge, utilisé pour la confection des sushis. Autre facteur resté inchangé au fil des années, les chariots de bois sont toujours utilisés pour transporter les marchandises. Certaines journées sont surprenantes, comme la prise d’un thon de 222 kilos en janvier 2013. Ces surprises rythment aussi la vie du marché.
Outre sa valeur historique et économique pour les Japonais, le marché de Tsukiji est également un haut lieu touristique. Des milliers de personnes s’y pressent pour voir les criées à l’ancienne, pour se mêler à la foule… bref, pour apprécier une attraction intemporelle. Bien sûr, celle-ci ne se dévoile qu’aux lève-tôt.

Les implications financières et environnementales
Le déménagement de cette institution de Tokyo est motivé par le besoin de s’agrandir puisque le nouvel emplacement fait près d’une fois et demie la taille de l’actuel site. À cette envie de donner une plus grande envergure au site vient s’ajouter la nécessité de mieux respecter les normes, et dans ce sens, le nouveau marché aux poissons sera équipé d’une technologie dernier cri pour assurer la chaîne de froid.
Ceci a pourtant un prix, 2,75 milliards d’euros. Les détracteurs du projet avancent un argument environnemental : une importante pollution des sols due à l’existence d’une exploitation de gaz qui a duré plusieurs années. Pour trancher sur cette affaire, ils ont fait appel à la justice, notamment pour s’opposer au coût de l’assainissement indispensable et dont les frais reposent sur le contribuable. Ces mêmes opposants, qui se sont constitués en syndicat, dénoncent un projet purement vénal : l’actuel marché de Tsukiji deviendrait un important enjeu immobilier étant donné son excellent emplacement.

Tsukiji marché poisson