Des sushis servis par drone

Le 11/09/2013 à 08h00 - Actualités Japon

Après les kaiten, les fans londoniens de sushis découvrent le plateau volant. Les plats de sushis ne circulent plus sur le tapis roulant, mais transportés en l’air par un petit drone appelé iTray. Cela se passe au Yo ! Sushi et non dans un film de science-fiction.

Un service en vole
On n’arrête pas la technologie : les commandes par smartphone tendent à se démocratiser, les ventes en ligne sont devenues une pratique courante et les bornes de commandes sont de plus en plus sollicitées par les restaurateurs. Au mois de juin, c’est la remise de la commande par voie aérienne qui fait son apparition. Ce nouveau concept, c’est à la chaîne de bar à sushi Yo ! qu’on le doit.
Désormais, dans l’un de ses restaurants — celui situé dans le quartier de Soho — une partie de la commande est prise en charge par un drone. Ce substitue de serveurs, remet les commandes qu’il ramène sur un plateau fixé à son sommet. Le plateau, conçu en fibre de carbone, peut contenir jusqu’à 4 plats et vole grâce à 4 hélices.
Pour la phase expérimentale du robot, c’est le nouveau produit de l’enseigne qui bénéficie de ses ailes. Il s’agit du Yo ! Burger, un sushi reprenant le principe du burger. Le pain bun disparaît au profit d’un pain conçu à partir du riz. Pour la garniture principale Yo !Sushi propose au choix poulet, saumon, crevettes ou tofu.


Des drones téléguidés
Non, on n’est pas encore au stade des drones intelligents qui reconnaissent quel client a commandé quel plateau de sushis. Il s’agit là d’un engin volant téléguidé et pouvant capter les ordres dans une distance de 50 mètres à partir de l’émetteur. Pour que ça fonctionne l’établissement doit-être équipé en caméras embarquées. Ces dernières constituent les yeux de la personne chargée d’orienter le drone.
La machine n’a pas encore pris le dessus sur l’homme, heureusement. Le contrôle de l’appareil se fait via une tablette tactile (un iPad) sur laquelle sont diffusées les images prises par les caméras. Concrètement, les plats sont disposés sur le drone puis celui-ci se dirige vers le client à qui appartient la commande. Une fois que le client a pris ses plats, le drone s’en retourne vers la personne qui le contrôle. C’est aussi simple que ça et ça peut être même rapide, car le drone peut se déplacer jusqu’à 40 kilomètres à l’heure.

Le Japon, des technologies avancées en restauration
Si le drone serveur attire autant l’attention en Europe, au Japon et à Hong Kong ce genre de méthode n’a rien d’innovant ni d’exceptionnel. Depuis un moment, les restaurants japonais utilisent des robots pour venir en aide aux équipes en salle chargées de servir les clients. Il en est de même en cuisine où des robots assistent le chef pour la fabrication des nouilles.
La phase expérimentale permet de contrôler si le drone est efficace. De ce cas, Yo !Sushui équipera la majorité de ses établissements de ce robot en 2015. Il faut espérer que les restaurants de l’enseigne se trouvant en France ne seront pas oubliés.