L’Hijiki

Le 15/05/2013 à 08h00 - Produits japonais

Le hijiki (Sargassum fusiforme) ou hiziki est une algue marine bleu foncée, presque noire (d’autres disent brune) et utilisée communément dans la cuisine traditionnelle du pays.  Le hijiki se présente comme une plante aquatique rappellant un arbuste. Elle mesurant de 50 à 100 centimètres et pousse sur des rochers à fleur d'eau sur les côtes rocheuses du Japon, de la Corée et de la Chine. Il est fait de plusieurs brindilles attachées à des tiges. 

Valeur nutritive et propriétés thérapeutiques
Elle est particulièrement nutritive et contient quatorze fois plus de calcium que du lait complet. Le Hijiki est en effet très riche en fibres alimentaires, calcium, iode, fer et magnésium. Ces éléments permettent d’atténuer l’anémie, d’avoir de bons os, de calmer les nerfs. Le hijiki a peu de calories. On raconte que c’est cet aliment qui apporte  force, vigueur, épaisseur et magnifique lustre aux cheveux noir épais des Japonais qui en consomment régulièrement mais en petite quantité. 
Toutefois, En 2001, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a lancé un avis public conseillant d'éviter la consommation d'algues hijiki (hizikia fusiforme). La quantité d'arsenic inorganique contenue dans les algues ferait dépasser la dose journalière admissible pour cette substance. L'arsenic inorganique peut être responsable de différents problèmes dont une irritation gastro-intestinale accompagnée de nausées, vomissements et diarrhées et une atteinte du système nerveux causant des picotements dans les pieds et les mains. Il peut aussi endommager les vaisseaux sanguins et certains organes comme le foie et les reins, amplifiant les risques de cancer.
hijiki

Crédit photo : Lucidfood.com

Le traitement du hijiki
Il existe 2 sortes principales de cette algue marine.
Le mé-hijiki est seulement constitué d’une partie de bourgeon ou de feuille. Il est plutôt doux.
Le naga-hijiki consiste en une tige. Il est plus dur et long que le mé-hijiki.
On trouve le hijiki sous forme séchée dans les magasins d'aliments naturels. Afin de l'attendrir, le hijiki est bouilli après avoir été séché. A noter que lorsqu’il est sec sa couleur passe du vert foncé au noir. Après avoir été bouilli on le séche de nouveau puis on le trempe dans le jus d'aramé avant de le faire sécher une dernière fois au soleil. L'hijiki ressemble à des nouilles noires lorsque déshydraté. Sa texture croustille sous la dent et libère une saveur plus accentuée que l'aramé, Son goût est légèrement anisé.

Comment préparer du hijiki
Faire tremper l'hijiki une trentaine de minutes dans l'eau tiède avant de le manger cru ou cuit. Après avoir fait tremper dans de l'eau, il se gonfle 7 à 8 fois.  Le fait que le hijiki se marie parfaitement avec la cuisine à l’huile permet de faire de bonnes recettes pour la santé.
Parmi des recettes variées, le plat plus populaire est la cuisson avec la carotte et l’abura-age. Le plat d’hijiki mitonné assure une assez longue période de conservation selon les ingrèdiants.
L'hijiki se marie bien avec les légumes racines, le riz, le poisson et les crustacées. On l'incorpore dans les soupes et les salades mais aussi les sushis.  L'hijiki s'apprête sauté ou mijoté aromatisé de sauce au soya après avoir été cuit à la vapeur une vingtaine de minutes.