Le shichimi togarashi

Le 15/04/2013 à 16h31 - Produits japonais

Les Japonais sont de petits consommateurs d’épices. Le schichimi togarashi est – avec le ichimi-togarashi et le yuzu-kosho (un condiment piquant, qui est fait de peau du yuzu râpé), l’un des rares mélanges d’épices utilisé dans la cuisine japonaise.
La composition change d’un spécialiste à un autre
Il s’agit, selon les auteurs, d’un mélange de six, sept ou huit ingrédients. Ce mélange japonais est composé de six ingrédients selon Elizabeth Lemoine: poivre noir, graine de sésame, graine de moutarde, graines de pavot, écorce de mandarine séchée et sanshô en poudre. Pour Christine Mcfadden, le schichimi togarashi est composé de sept ingrédients : du sanshô, des graines de sésame blanc et noir, du piment, de la mandarine séchée en poudre, du gingembre et des algues séchées. Pour www.spicespecialist.com, il s’agit d’un mélange de huit ingrédients : du sésame blanc et noir, des graines de pavot, du piment, du poivre de Sichuan, du sanshô, des nori (algues), du gingembre et du sanshô. Mais si l’on s’en tient à l’étymologie du mot, en japonais, “shichi” signifie “sept” et “togarashi” signifie “piments forts”. Aussi, il est communément admis qu’il s’agit d’un condiment à 7 épices qui inclue habituellement de la poudre de piments forts, du poivre noir, des graines de sésames, des écorces de mandarines séchées, des flocons de nori vert, des graines de chanvre et des graines de pavot.

Les atouts du schichimi togarashi
Quelque soit la composition, l’amateur en apprécie divers éléments. Et de un, il est séduit par la belle couleur orangée avec les petites taches blanches, vertes, noires et rouges. Et de deux, il succombe sous le piquant du piment rouge. Et de trois, il fond sous le goût iodé apporté par les algues « nori ». Et enfin, la saveur légèrement aigre du sanshô l’achève totalement. Et retenez, que le goût de cette épice est habituellement très épicé.
Les préparations intégrant le schichimi togarashi
De nombreux plats peuvent être assaisonnés au schichimi togarashi. Les Japonais adorent aromatiser certaines soupes, fondues et teriyaki, ainsi que les plats de riz ou de nouilles avec cette préparation délicieusement piquante. Vous pouvez préparer le poulet au four en le parsemant de shichimi togarashi. Les poissons au four s’allient aussi très bien au shichimi togarashi. Des pommes de terre écrasées et épicées avec du shichimi togarashi est une préparation audacieuse et surprenante.
Mise en lumière du terme Tôgarashi
Tôgarashi signifie piment au Japon. Cette épice est originaire d’Amérique de Sud et Centrale. Elle a été importée d’abord en Europe à la fin du XVème siècle, par Colomb. Deux cents ans plus tard, on en trouvait des cultures partout dans le monde, ce qui explique pourquoi il a influencé de nombreuses traditions culinaires. Il a été introduit au Japon vers le XVIème siècle. La saison du piment est surtout l’été, mais actuellement, on peut le consommer toute l’année. Le piment peut être classé en deux types : le très fort et le doux. La capsicine que contient le piment et qui lui donne sa saveur piquante est très efficace pour la circulation de sang et la transpiration.

Articles recommandés

  1. Hiyayakko Hiyayakko
  2. Le yuzukosho Le yuzukosho
  3. Le Yuzu Le Yuzu
  4. Le Tofu Dengaku Le Tofu Dengaku