Insolite : une chaîne de restaurant crée la plus grande mosaïque de sushis au monde

Le 19/08/2014 à 07h48 - Actualités Japon

Depuis la mosaïque géante jusqu’aux plateaux à sushi humains, les créations insolites ne manquent pas dans l’univers du sushi. Pour attirer l’attention, les grandes enseignes laissent une grande place à l’imagination et à la créativité.

10 années d’existence et la plus grande mosaïque de sushis du monde pour marquer l’événement
Une enseigne de sushis de Hong Kong a créé la plus grande mosaïque de sushis du monde pour son 10e anniversaire. Cette création inédite a été validée, et figure dans le livre des Guiness des Records. Le 08 janvier dernier, ce sont 20 647 sushis que la maison a utilisés pour composer un énorme 10, écrit à la manière des numéros figurant sur les maillots de baseball. L’œuvre a occupé 37,16 m² d’espace dans le centre commercial dans lequel elle a été exposée. Les différentes recettes de sashimis et de makis sushis qui ont été mises à contribution ont permis de recréer un tableau original dominé par les couleurs chaudes, allant de l’orange au jaune.



Les visiteurs du centre commercial qui a accueilli l’œuvre garderont un excellent souvenir de cette journée de janvier. D’abord, ils ont eu l’occasion d’assister à la création de la mosaïque géante pièce par pièce. Ensuite, ils étaient présents lors de la validation du record par l’entité compétente. Enfin, une fois le record validé, ils ont pu déguster les sushis de la mosaïque, qui ont été distribués par l’enseigne.
Mosaique sushis

L’art du maki sushi ou quand les sushis sont mis à contribution pour recréer des œuvres d’art
Dans sa version la plus basique, le maki sushi est composé de riz vinaigré, d’un morceau de thon ou de saumon, le tout délicatement entouré de nori. Tama Chan, un chef installé à Tokyo, a fait beaucoup plus qu’assembler les différents ingrédients. Il a fait en sorte de créer un véritable tableau de maître grâce aux contrastes fournis par les composantes de la recette. Une fois que le maki est découpé, une reproduction d’un tableau célèbre ou de la tête d’un tigre apparait. Il s’agit d’une véritable prouesse artistique, accentuée par le fait que le créateur ne dispose d’aucun moyen pour prévisualiser son œuvre. Il se contente d’assembler les ingrédients et de les disposer dans la feuille de nori. Ce n’est qu’après avoir découpé la feuille de nori que l’œuvre dévoile toute sa splendeur.

L’art du nyotaimori, une autre manière de servir les sushis
Le nyotaimori est une tradition ancestrale japonaise qui, ces derniers temps, est devenue très tendance que ce soit en Europe ou aux États-Unis. Le concept : laisser de côté les plateaux et autres assiettes et servir les sushis directement sur le corps nu d’une femme. Maintenant, certains hommes acceptent volontiers de servir de plateaux à l’occasion d’un enterrement de vie de jeune fille par exemple, et dans ce cas, il est question de nantaimori. Il va sans dire que cette proposition ne s’adresse qu’à une clientèle à partir d’un certain âge.

Les feuilles de nori costumisées pour le plaisir des yeux et du palais
Les feuilles de nori constituent un des éléments indispensables pour la création de makis sushis. Grâce à ces algues, en plus de bénéficier d’un riche apport en protéines et en vitamines, les clients de Umino Sweaweed y apprécient des créations où l’art culinaire s’associe à la technologie. Les feuilles sont en effet traitées au laser pour recréer un dessin spectaculaire, tel que la carapace de tortue, le chanvre ou encore la goutte d’eau. Ces motifs signifient, dans la tradition japonaise, joie et longue vie.