Une amende si vous ne finissez pas votre bol!

Le 03/05/2013 à 08h00 - Actualités Japon

C'est l'idée d'un restaurant japonais qui, lassé du gaspillage a mis en place une mesure pour lutter contre le gaspillage. Si vous ne finissez pas votre bol, le restaurant gonflera votre note et le surplus sera reversé à une association de pêcheurs japonais. Vous avez dit consommation responsable?

Avec l'avènement des formules de restauration à volonté dans les restaurants japonais, on assiste souvent à un phénomène de gaspillage de la nourriture. Les clients ont les yeux plus gros que le ventre et oublie que le riz, notamment, gonfle dans l'estomac et augmente la sensation de satiété. Arrivés au bout de leur première assiette, ils vont se resservir et calent au bout de la deuxième bouchée. Cela arrive dans tous les restaurants et ce ne serait pas si grave si le gaspillage de nourriture n'était pas en passe de devenir un phénomène de masse et non un cas isolé.

Oui le client est roi, et s'il n'a plus faim, personne n'est en droit de l'obliger à finir son assiette, à part peut-être sa mère quand il avait 8 ans. Mais au-delà de l'aspect moral qui veut que l'on respecte les gens qui manquent de nourriture sans jeter la sienne, il s'agit également d'un formidable gaspillage d'argent et de travail. Entre l'étape de la pêche du poisson, sa réception, son conditionnement, le transport, l'achat, la préparation culinaire et le service, un grand nombre de personne ont travaillé à mettre ce poisson dans notre assiette. 

Le gaspillage est donc non seulement vécu comme un comportement de mépris envers les aliments mais aussi envers les personnes qui ont travaillé à récolter, transporter, préparer et servir la nourriture consommée au restaurant. C'est dans cette optique que le restaurant L'Isthme dans la ville de Sapporo au Japon a mis en place une amende pour les gaspilleurs. Cette amende ne concerne pour le moment qu'un seul plat, les oeufs de saumon. Un plat raffiné de la cuisine japonaise, éminemment compliqué à mettre dans notre assiette. Ces oeufs sont servis à volonté, vous pouvez en remplir votre bol jusqu'à plus faim. Mais en signe de respect envers les pêcheurs, le surplus de l'addition appliqué en cas de gaspillage sera reversé à une association de pêcheurs locale pour témoigner de leur gratitude envers ce métier aux conditions difficiles. 

 

Finis ton bol!

 

La seconde raison invoquée par le restaurant serait de vouloir lutter à sa façon contre la pêche intensive qui limiterait dramatiquement la régénération des espèces dans la faune maritime japonaise, et pas que. Là par contre, la mesure d'amende contre le gaspillage fait davantage office d'une goutte d'eau dans la mer.

De telles mesures de lutte contre le gaspillage dans la restauration asiatique à volonté existent déjà en France, mais il s'agit souvent d'initiatives locales et ponctuelles. Le problème reste qu'elles sont souvent vécues comme des punitions par les clients qui estiment être assez âgés pour ne pas avoir à se faire dicter leur conduite par des serveurs. Ou pire, certains clients voient cette initiative comme une façon pour le restaurant de s'en mettre plein les fouilles. La solution mise en place par le restaurant à Sapporo de reverser les fonds perçus par le gaspillage à des associations est donc une bonne solution.

Il reste toutefois le risque qu'avec cette amende, les clients continuent à gaspiller en brandissant l'argument : "je paye donc j'ai le droit de gaspiller". Autant dire que la lutte contre le gaspillage a encore beaucoup de chemin devant elle.

Articles recommandés

  1. Restaurant japonais à volonté Restaurant japonais à volonté
  2. Des robots dans les restaurants japonais - [vidéo] Des robots dans les restaurants japonais - [vidéo]
  3. Des singes serveurs dans les restaurant japonais Des singes serveurs dans les restaurant japonais
  4. Le Nyotaimori, plaisir des yeux et du palais Le Nyotaimori, plaisir des yeux et du palais