Sushis et apport en omega 3

Le 09/05/2013 à 08h00 - Actualités Japon

Traditionnellement les sushis sont à base de poisson. Or le poisson est connu pour être une nourriture saine. Si la plupart des poissons sont riches en protéine et pauvres en graisse, ceux qui ne correspondent pas à ce « profil » sont tout de même favorables à la santé physique, mentale et cardiaque de l’homme.

Poissons et oméga 3
La majorité des poissons ont une teneur extrêmement élevée en acides gras oméga 3. Ces acides gras polyinsaturés sont essentiels pour le corps humain, car ce dernier est incapable de les produire lui-même. L’apport se fera donc en grande partie par l’alimentation. Les omégas 3 que l’on trouve dans les poissons, sont à l’origine fabriqués par les algues lesquelles sont consommées par les poissons. C’est donc grâce à la chaîne alimentaire que ces acides gras essentiels se retrouvent en grande quantité dans l’organisme des poissons.
Les deux acides gras appartenant au groupe oméga-3 les plus connus sont l'acide eicosapentaénoïque ou EPA et l'acide docosahexaénoïque ou DHA. Ces deux catégories font l’objet de moult recherches, car ils sont considérés comme les plus bénéfiques en comparaison aux acides gras mono-insaturés apportés par l’huile d’olive entres autres. L’EPA et le DHA sont fortement présents dans les poissons.

Les effets bénéfiques de l’oméga-3 sur le taux de cholestérol
Il a été prouvé que l’omega-3 a la capacité d’augmenter les taux de HDL (Lipoprotéine de haute densité) dans le sang. Les HDL, surnommés « bons cholestérols », se chargent de transporter le cholestérol vers le foie où il sera éliminé. Inversement, l’omega-3 diminue le taux de LDL (lipoprotéines de basse densité), surnommé « mauvais cholestérols», dans le sang. Il arrive que le taux de LDL d'une personne augmente légèrement. Toutefois, si le taux de HDL enregistre une augmentation plus élevée, il y aura compensation entre les deux valeurs. Autrement dit, le taux de LDL est de nouveau considéré comme normal. La santé cardio-vasculaire n’en sera que meilleure. Enfin, l’Omega-3 est susceptible d’augmenter la taille des particules LDL dans le sang, ce qui est également considéré comme salutaire pour la santé.

Autres bénéfices apportés par l’oméga 3
Il est en outre avéré que la consommation d’oméga-3 est recommandée aux personnes souffrant de diabète de type II puisqu’il contribue à réguler le taux de glycémie.
Une étude mexicaine publiée dans la revue Environmental health a démontré que les omega-3 présents dans certains poissons permettraient à l'organisme de combattre le stress oxydant à l’origine de particules polluantes. Ces particules attaquent le cœur ainsi que les vaisseaux sanguins.
Une étude italienne a révélé que l’ingurgitation quotidienne d'Omega 3 par la consommation de poissons prévient l'hospitalisation ainsi que les risques de décès des individus souffrant de défaillances cardiaques. Ces dernières engendrent une incapacité progressive du cœur à assurer sa fonction de pompe.
Pour finir, d’après une étude parue dans le journal Neurology, il faudrait manger du thon, du saumon et du maquereau trois fois par semaine, car ils particulièrement riches en omega-3. Les apports que ces consommations réalisent diminueraient les risques d’apparition de troubles mentaux et les accidents vasculaires cérébraux liés à la vieillesse.