Sushi Daily envahit les hypermarchés carrefour

Le 25/10/2013 à 08h00 - Actualités Japon

Lorsque le premier Sushi Daily a ouvert ses portes le 14 août 2010, il était trop tôt pour les cofondateurs, Jérôme Castaing et Kelly Choi, de prévoir une ouverture de 119 autres points de vente moins de trois ans plus tard. Présente en Espagne, en Belgique et en Italie, Sushi Daily s’apprête à s’implanter en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. 
Sushi Daily est né d’un projet quelque peu fou d’un couple mixte composé d’une jeune coréenne arrivée en France en 1994 pour suivre des cours de stylisme et d’un diplômé de l’ENS Telecom ayant fait ses débuts dans la Silicon Valley. Pendant que Kelly évolue aux côtés d’un maître sushi réputé, Jérôme élabore un modèle d’affaires révolutionnaire. 
Sushi Daily carrefour
 
Un concept importé d’Asie et des États-Unis
Après avoir abandonné son projet d’investir dans une usine à sushi faute de capitaux, le couple n’a pas laissé tomber son rêve pour autant. Kelly et Jérôme imaginent un concept de vente qui exige peu d’investissement. C’est ainsi qu’est née l’idée des corners dans les hypermarchés. Rassurez-vous, il ne s’agit pas de produits surgelés ! La préparation se fait sur place, devant les clients. Leur plus grand défi était de convaincre les grandes surfaces, car même si ce concept était déjà à la mode dans certains pays asiatiques et dans quelques grands centres commerciaux aux États-Unis, à l’époque, il était encore totalement absent des hypermarchés Français. 
 
Une proposition qui arrive au bon moment pour Carrefour 
Aucun des deux aventuriers n’a eu le bras suffisamment long pour retenir l’attention d’un décideur. Ils ont toutefois tenté leur chance en envoyant par la Poste, à l’attention du PDG de Carrefour, une longue lettre de trois pages expliquant leur proposition d’ouvrir des stands à sushis dans les hypermarchés. Après un mois sans nouvelle, ils se préparaient à envoyer la même lettre à une autre enseigne. À leur grande surprise, par l’intermédiaire du responsable des ventes du rayon poissonnerie, Carrefour a finalement décidé de les convoquer en réunion. 
Après avoir longuement écouté l’exposé technique de Jérôme et de Kelly, le directeur des ventes de la poissonnerie de Carrefour France, Marc Duret, a fini par être conquis. « Le principe de concession était une première pour nous. Mais à un tel niveau de technicité et de maîtrise des risques… »
 
Les 100 000 euros passent à 50 millions en trois ans
Le couple doit surmonter plusieurs contraintes, surtout en rapport avec la qualité et l’hygiène. Pour répondre aux exigences d’hygiène fixées par Carrefour, Jérôme et Kelly ont travaillé avec une consultante spécialisée. Enfin, Sushi Daily décroche un contrat d’un an avec le magasin d’Écully. Et depuis, tout va bon train. Au bout de seulement deux semaines, le stand a dépassé son objectif de vente. Une deuxième boutique a été ouverte en 2010. Depuis l’ouverture de trois autres boutiques en mai 2013, la cadence s’accélère et l’enseigne compte à ce jour 120 boutiques. Créé avec un apport de 100 000 euros, Sushi Daily emploie actuellement plus de 900 personnes, avec un chiffre d’affaires avoisinant les 50 millions d’euros. 

Articles recommandés

  1. Les lunch box Sushi Shop Les lunch box Sushi Shop
  2. Le marché de la restauration Japonaise en France Le marché de la restauration Japonaise en France
  3. Yedo Sushi Yedo Sushi
  4. Sushi gourmet chez Leclerc Sushi gourmet chez Leclerc