Les gyozas, raviolis japonais

Le 20/03/2014 à 07h52 - Cuisine japonaise

Les raviolis, beaucoup en raffolent. Tiré d’une recette chinoise ancienne, le ravioli a été importé en Italie par des commerçants. Jusqu’à aujourd’hui, il fait partie des plats typiques de la cuisine italienne, tout comme les pâtes et la pizza. Même en France, de nombreuses déclinaisons de ce plat d’origine asiatique ont vu le jour. Au Japon, on l’appelle le gyoza.

Différentes appellations pour un même produit
Les raviolis, presque tous les pays en ont leurs versions. En Chine, on les appelle les « jiǎozi » tandis qu’en France, on parle de ravioles. Les Russes en sont aussi friands et les appellent des « pierogi ».
Ce plat d’origine chinoise est consommé depuis plus d’un millénaire et ne cesse de se réinventer au gré des envies des cuisiniers amateurs ou professionnels.
Au Japon, la pâte des gyozas est préparée de la même façon qu’en Chine, avec de la farine et de l’eau. C’est aussi simple que ça ! Le principe des raviolis et gyozas est de farcir la pâte avec la garniture de son choix. Il peut s’agir de viande, de légumes, de fromage, etc.
Parmi les farces les plus classiques et les plus appréciés, on retrouve la viande de porc, relevée par un peu de gingembre et de la ciboulette. Ceux qui souhaitent retrouver un goût un peu plus exotique n’hésiteront pas à essayer les raviolis aux crevettes.
Gyozas

Comment préparer des gyozas soi-même ?
De nombreux restaurants asiatiques implantés à Paris proposent des gyozas. Si chaque établissement possède plusieurs recettes pour la farce, le gyoza au porc reste un grand classique que l’on retrouve un peu partout. Le hic est que ce plat diffère parfois d’un établissement à un autre, si bien qu’il y a toujours un risque de déception au niveau du goût ou du rapport qualité/prix.
Pour être sûr de trouver votre bonheur et de déguster les gyozas de vos rêves, l’idéal est de les préparer vous-même. Au Japon, à Taïwan et autres pays asiatiques, ces raviolis sont assez différents de ce que l’on trouve en France. La saveur de la pâte est plus originale, les dimensions et la farce des gyozas sont bien plus généreuses.
Pour préparer des gyozas à la façon japonaise, on commence par la pâte. Contrairement au wantan, la pâte du ravioli est plus épaisse. La recette est très simple : il suffit de mélanger de la farine de blé et de l’eau jusqu’à obtenir une consistance facile à étaler. Il ne faut pas oublier de saler la préparation.
Ensuite, il faut découper la pâte de façon à obtenir des cercles de la grandeur de votre choix. Il est cependant plus intéressant d’avoir un diamètre assez grand pour pouvoir garnir le ravioli de farce. Il ne reste plus qu’à déposer les farces sur la moitié du cercle et refermer la pâte de façon à obtenir une sorte de demi-lune. Pour ce qui est de la cuisson, plusieurs options s’offrent à chacun : on peut bouillir les gyozas, les frire ou les griller à la plancha. Dans tous les cas, il convient de les déguster avec une sauce à base de sauce soja.
Toute la magie de ce plat réside dans la farce. Tout est possible. Viande de porc ou de bœuf, poulet, fruits de mer… ces ingrédients peuvent être agrémentés d’épices. Les végétariens, eux, préfèreront le chou, les champignons ou encore du fromage.