Manger des sushis sur une femme nue (interdit -18 ans)

Article précédent Le boeuf Wagyu

Manger des sushis sur une femme nue (interdit -18 ans)

Par , le 15/04/2013 à 17h24 - Culture japonaise

Le nyotaimori est une ancienne tradition de restauration japonaise. Le terme signifie littéralement « le corps décoré d'une femme ». La pratique consiste à servir des sushis sur le corps d'une geisha nue. Les clients viennent picorer de leurs baguettes les sushis disposés sur ce « corps-table ». Autrefois autorisée en Chine, cette expérience y est désormais interdite pour des raisons sanitaires.

Le nyotaimori : l’érotisme culinaire au comble de son raffinement
Autrefois, les geishas pratiquaient le nyotaimori au même titre que la calligraphie ou la cérémonie du thé. L'apprentissage commençait pendant l'enfance jusqu'à seize ans. Pendant l'entraînement six oeufs de poule sont disposés en différents points du corps de l'apprentie geisha qui reste étendue et figée durant quatre heures sans que les oeufs ne bougent. Des glaçons sont ensuite jetés au hasard sur son corps. Si un seul oeuf glisse, on reprend depuis le début. Cet entraînement permet à la geisha de rester allongée, immobile et sereine, quel que soit le comportement des clients. Par ailleurs, les restaurateurs recrutent des jeunes filles extrêmement patientes. Par exemple, ils ne prennent que des filles appartenant au groupe sanguin A. Selon la tradition japonaise, les personnes de ce type sont sereines. Enfin, la geisha pratiquant le nyotaimori est choisie vierge, car son hymen intact garantit sa pureté intérieure et sa netteté extérieure.
L’hygiène des « corps-tables »
Quatre-vingt-dix minutes avant de commencer le service, les geishas se livrent à une toilette méticuleuse. Les jambes et les aisselles sont intégralement épilées à la cire et les poils pubiens taillés ou rasés. En effet, les clients exigent des geishas impeccables. Aucun déodorant ou parfum n'est utilisé pour ne pas dénaturer la saveur des sushis.
Le déroulement du repas
Certains clients prennent le repas sur le dos et les fesses de la geisha alors que d’autres se servent sur le devant du corps. Autrefois, les sushis étaient disposés à des endroits précis du corps. Par exemple, l'ikura (oeufs de saumon) était placé sur le cœur. Aujourd'hui, les restaurants ne respectent plus ces exigences et disposent les mets de façon décorative. Il faut également limiter le nombre de sushis pour que le corps de la geisha ne soit pas dissimulé. Les grands poissons tels le tai ou la langouste servent à compléter la décoration. Le sexe et les mamelons sont recouverts de feuilles de vigne et de pétales de fleurs tout comme la chevelure.
Une pratique qui s’exporte outre-Atlantique
A Miami, le restaurant Kung Fu kitchen and Sushi a proposé le nyotaimori jusqu'au 30 septembre. Nathan Lieberman, le restaurateur, a ajouté cette pratique à sa carte pour 500 dollars (405 euros). Les clients peuvent déguster leur plat sur le corps d'un mannequin. Ce sont souvent des groupes organisant des fêtes ou encore des enterrements de vie de garçon qui sont les plus demandeurs. Concernant l’hygiène, Nathan Lieberman déclare que les mannequins-plats sont propres et désinfectés comme « des chirurgiens » et les parties les plus intimes des top-models dissimulés sous des feuilles de bananes. Selon la FDA, si le restaurant n’enfreint pas les règles de la FDA notamment si aucun contact direct avec la peau n’est constaté, alors la pratique est tout à fait légale. 

Photos de nyotaimori



Autres articles

A lire également

  1. Restaurant japonais volonté

    Restaurant japonais à volonté

  2. Singes serveurs restaurant japonais

    Des singes serveurs dans les restaurant japonais

  3. Finis ton bol!

    Une amende si vous ne finissez pas votre bol!

  4. Nyotaimori

    Le Nyotaimori, plaisir des yeux et du palais

Tous les commentaires

huindavid huindavid
Apprenti

Ce concept existe-t-il en France ? A Paris ?

Merci pour votre aide et votre article très intéressant.

David

Le 20/05/2013 à 20h41
Thibaut Thibaut
Grand maître

Bonjour David,

Je ne crois pas avoir déjà vu ce concept en France. J'imagine que les institutions en charge de la santé sanitaire des restaurants verraient d'un mauvais oeil de telles pratique en France... :-)

Le 20/05/2013 à 22h22
huindavid huindavid
Apprenti

Merci pour votre réponse, je vais demander à mes amies si elles veulent bien participer :-)

Le 26/05/2013 à 19h12

Réagir à cet article

Ou commenter via Facebook

Rechercher un restaurant japonais

La communauté Sushi Maki

  • philippe
  • toto
  • patchi
  • lucillebeggs
  • gg2013
  • ninou
  • ting
  • ronnay
  • jbcm
  • vanessa.gabillet
  • mathieu91
  • frnck2205
  • mick86
  • milas
  • pascalepeillet
  • fabie
  • mahe974
  • aurelienvincenti
  • camusth
  • sarahcheziere

264 membres - 1 connectés

Rejoindre la communauté

Derniers commentaires

Dernières questions de nos membres

  1. 2
    réponses
    Pour vous, c'est quoi un bon restaurant japonais?
    C'est vrai, après tout, tout le monde a des attentes différentes... Allez,...
  2. 3
    réponses
    Combien de temps puis-je conserver des sushis au frigo?
    Attention, je ne parle pas de barquettes que tu peux acheter en supermarché,...
  3. 0
    réponse
    Partenariat avec l'ESSCA - Food Truck
    Mail pour les FoodTrucks de shushi : Bonjour, Le 6 avril 2016 a lieu...
  4. 0
    réponse
    livre
    quel beau livre sur les sushis et makis bonne astuces,belles images,bien...
  5. 1
    réponse
    FEUILLES DE NORI
    Bonsoir , je recherche un site ou je pourrais acheter des feuilles de nori...
Toutes les questions